English Polski Español

ORA - Retrouver le bon équilibre

S : sagittal* - F : frontal*
T : Transversal*


L’équilibre de l’homme a été analysé comme une grande structure qui reste debout sur une surface d’appui relativement petite. Le corps de l’homme est un ensemble de chaînes cinétiques* (articulaires), et chacune de ses chaînes est composée de nombreux segments reliés par des articulations.
Pour chaque segment de notre corps, les forces de gravité doivent être rééquilibrées. Chaque segment repose sur un segment placé plus bas et l’articulation fait la fonction de support. Les surfaces des articulations étant très petites, le soutien du segment devient difficile. L’état d’équilibre demande la neutralisation en même temps des composantes de la force gravitationnelle aussi bien rectiligne que rotatoire, pour cela il faut que :

1) La ligne de gravité* passe par le milieu du centre de gravité de chaque segment
2) Tous les centres des articulations doivent passer sur la ligne de gravité
3) La ligne de gravité de la totalité de la structure tombe sur la surface d’appui

C’est seulement lorsque ces conditions sont remplies que la structure de l’homme reste en équilibre de gravité statique.

L’homme se déplace dans l’espace, ses mouvements sont réalisés sur 3 plans : sagittal*, horizontal et transversal*. Les trois conduits semi-circulaires du labyrinthe sont placés sur les trois plans (Illustration "Schéma labyrinthe" : ci-dessous).

A ces trois plans s’en ajoute un qui est combiné : le plan rotatif.
Chez l’homme, le centre de gravité est situé à 56% de sa hauteur, mesuré a partir de la semelle (plante du pied).
Chez la femme, la différence du bassin, (relativement plus large) et des épaules (relativement plus petites) le centre de gravité est situé a 55% de la hauteur, toujours mesuré de la plante des pieds.
Cette différence est minimale entre l’homme et la femme dans la position debout.
Le centre de gravité se situe environ a 2.5 cm devant la deuxième vertèbre sacrum.

La méthode ORA, méthode d’autocorrection, rétablit les perturbations mécaniques en agissant à partir des ATMs sur l’ensemble de l’appareil locomoteur.

Le syndrome d’adaptation de notre appareil locomoteur
L’homme est toujours en équilibre chancelant.
La modification mécanique à partir des articulations « dent-dent » provoque des perturbations de cet équilibre. Ces modifications deviennent un stressor de l’appareil locomoteur. Dans un premier temps, les conséquences sont minimes (tensions musculaires) mais par la suite, les structures de l'articulation, les ligaments, les tendons et la capsule de l'articulation se trouvent perturbées.
Chez chacun de nous et surtout chez les personnes effectuant des mouvements répétitifs, ces changements peuvent conduire à des troubles de l'appareil locomoteur.
C’est ce que l’on appelle le syndrome d’adaptation, syndrome déclencheur de la maladie.

L’application de la méthode ORA vous aide à agir sur les causes négatives de ce syndrome d’adaptation.

*Lexique

Réalisation : Cendres - Illusions